Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche Plan du site Accessibilité
Aubin Cransac les Thermes Decazeville Firmi Viviez

Accueil > Culture et découverte > Tourisme et patrimoine > Valorisation du patrimoine

Valorisation du patrimoine

Des liens profonds ont soudé les cinq communes du Bassin, marquées par une histoire minière, une unité qui a formé un territoire singulier, dans un département rural qu’est l’Aveyron.

L’ensemble des acteurs concernés (l’ASPIBD, le musée de la Mine d’Aubin, le musée « Les mémoires de Cransac », le musée de Géologie de Decazeville, les Amis du Vieil Aubin, les Amis du Moulin du Barry Haut de Viviez, les syndicats d’initiative de Firmi et d’Aubin, les offices de Tourisme de Decazeville et Cransac) sont mobilisés pour mutualiser leurs compétences et leurs moyens en vue de développer et mettre en œuvre un dispositif d’accueil, d’attractivité et de découverte, à travers des animations et actions spécifiques valorisant le patrimoine local.

La Communauté de communes coordonne cette mise en réseau des acteurs. Parallèlement, elle engage des dépenses d’investissement importantes pour valoriser le patrimoine bâti, architectural et naturel du territoire.

Rénovation et mise en lumière du dernier chevalement de mine

Figure emblématique du passé minier du Bassin, le dernier chevalement de mine situé à la Découverte de Lassale à Decazeville méritait une attention et un suivi tout particuliers.

Rénovation du chevalement D’une hauteur de 22 mètres, il fut construit entre 1902 et 1904, pour permettre de descendre les mineurs ou le matériel dans le puits de mine et de remonter les wagonnets de charbon et les mineurs. Il est donc le témoin en surface d’un puits de mine souterrain d’une profondeur de 157m. Véritable symbole du monde minier, ce chevalement a fonctionné jusqu’en mars 1966.

La Communauté de communes a ainsi entrepris sa restauration à partir de 2009. Des travaux de décapage, de sablage et de peinture ont été réalisés pour assurer la pérennité de l’édifice. La passerelle supérieure a été démonté, évacué et remplacé. S’en ai suivi la mise en place d’une couverture en tuiles vieillies.

Mise en lumière du chevalement En février 2013, sa mise en lumière, à l’aide de projecteurs LED de très faible consommation, en a achevé ainsi les travaux. L’éclairage artificiel offre la possibilité d’illuminer les bâtiments en contre-plongée, du bas vers le haut, pour leur donner une lecture spécifique, une image nocturne particulière. L’édifice demandant une installation respectueuse et un savoir-faire particulier, l’intervention du scénographe toulousain Quartiers Lumières, avec le concours de l’entreprise SDEL Rouergue, a su révéler l’architecture du site et lui donner une nouvelle vie. Tous les week-ends en soirée, le chevalement se pare de ses atours flambloyants.

Signalétique interprétative du chevalement Enfin, en juillet 2013, la Communauté de communes a entrepris la réalisation d’une signalétique interprétative au pied du chevalement, permettant ainsi de faire découvrir ou redécouvrir l’histoire de ce symbole du territoire aux nombreux visiteurs du site. Ce totem de 4 faces est en aluminium monté sur un cadre en acier. Sa conception a été confiée à une scénographe toulousaine, Claire Simonet, et sa réalisation à l’entreprise, également toulousaine Picto. La Communauté de communes et l’Aspibd ont pris en charge la rédaction du contenu et les recherches iconographiques.

A consulter :
Plaquette sur chevalement

Rénovation du musée « Les mémoires de Cransac »

Bâtiment L'Envol Depuis le 6 juillet 2013, le musée « Les mémoires de Cransac » a ouvert ses portes au public au sein du bâtiment de l’Envol, nouveau pôle culturel et touristique de Cransac, regroupant l’office de tourisme, la médiathèque et le musée.

Après plusieurs années de fonctionnement, les bénévoles investis dans la création du musée ont souhaité le moderniser et le dynamiser. Parallèlement, Joëlle Tuerlinckx, auteur de la Triangulaire de Cransac, a partagé sa vision sur la richesse des collections et sur l’investissement des habitants dans ce musée. Un projet commun a donc été défini mêlant la volonté de l’association, le regard de l’artiste, et le projet de réhabilitation de « L’Envol » par la Communauté de Communes du Bassin de Decazeville-Aubin.

Après une éclipse d'un siècle, le thermalisme renaît dans les années 1960 Rebaptisé « Les mémoires de Cransac », le musée rénové est basé sur le « premier musée » ouvert en 1996, auquel viennent s’ajouter de nouveaux regards et outils. Les maquettes réalisées par les bénévoles de l’association et une majorité de documents sont à nouveau intégrés mais dans une mise en scène différente.

Histoire locale (mine et thermalisme), histoire sociale, transformation des paysages, mémoire individuelle et collective, constitution des archives d’une collection et création contemporaine sont autant de facettes qui sont abordées dans le musée.

Patrimoine en scène

Chaque année, la Communauté de communes organise dans le cadre des Journées du Patrimoine une opération « Patrimoine en scène » qui vise à révéler la singularité de chaque commune. Se déroulant avec le concours d’artistes en résidence, cette démarche vise à donner à voir autrement le patrimoine local grâce à la création contemporaine.

Viviez : Patrimoine en scène / acte 1 - Via Viviez Decazeville : Patrimoine en scène / acte 2 - Inhumain trop humain Firmi : Patrimoine en scène / acte 3 - Firmi, la poétique et l'étincelante Aubin : Patrimoine en scène / acte 4 - Aubin, la belle et baroque Cransac : Patrimoine en scène / acte 5 - Cransac fait son cinéma

Après Viviez, Decazeville, Firmi, puis Aubin, la ville de Cransac a accueilli l’action « Patrimoine en scène / acte 5 : Cransac fait son cinéma » les 14 et 15 septembre 2013, à l’occasion des Journées du patrimoine, avec notamment la participation de la Compagnie NA CAPA TANTA.

Tournage du projet « Cransac fait son cinéma »

Fictions poétiques : entre nature et culture, la parc intercommunal en scène !

En 2014, l’opération « Patrimoine en scène » met le parc le parc intercommunal à l’honneur, à travers les « Fictions Poétiques ».

Fictions poétiques De la Découverte de Lassalle à la forêt de la Vaysse, en passant par le Bois noir, la Buyssonie et la Montagne qui brûle, le “poumon vert” du Bassin situé en son cœur respire de richesses et inspire nombre d’entre nous... A la fois témoin de l’histoire, et havre naturel, il était essentiel de lui consacrer un évènement riche et festif ! Ces lieux appellent à l’imaginaire, la poétique et la rêverie... Ils regorgent de surprises....Laissez-vous perdre dans les méandres de leurs sinueux sentiers...

A consulter : Programme Fictions poétiques Scène #1 / Préludes

A suivre en septembre... Fictions poétiques #2/

SPIP | Haut du site | Informations légales | Contacts | Marchés publics | RSS 2.0